variétés de champignons qui poussent sur la pelouse

10 variétés de champignons qui poussent sur la pelouse

Les champignons magiques qui poussent sur la pelouses peuvent ĂŞtre observĂ©s dans les jardins, les forĂŞts, les prairies et les pâturages, surtout après des pĂ©riodes de fortes pluies. La plupart de ces espèces sont bĂ©nĂ©fiques pour l’Ă©cosystème, car elles contribuent Ă  la transformation de la matière organique en nutriments pour d’autres types de plantes. Il est important de noter que les champignons hallucinogènes, ainsi que d’autres champignons qui poussent sur la pelouse. Par consĂ©quent, il est essentiel de pouvoir identifier les types de champignons pertinents, ce que tout passionnĂ© de mycologie devrait connaĂ®tre.

Variétés de champignons qui poussent sur la pelouse

Psilocybe cubensis

Aussi appelĂ© « monguis », « cucumiellos » ou « gotzis », ainsi que « teonanacatl » ou « hongos de San Isidro » au Mexique, cette espèce de champignon psilocybe est considĂ©rĂ©e comme coprophage et associĂ©e aux bousiers. Elle fructifie gĂ©nĂ©ralement lors de pĂ©riodes de fortes pluies, comme celles qui surviennent gĂ©nĂ©ralement en Europe en octobre, ainsi qu’entre mai et septembre ou octobre dans les rĂ©gions d’AmĂ©rique latine. Sa taille peut varier de 8 Ă  15 centimètres, avec un chapeau mesurant de 2 Ă  8 cm, qui prend une forme convexe en mĂ»rissant. Ses couleurs varient du blanc au dorĂ©, et son anneau blanc devient progressivement noirâtre.

psilocybe cubensis

Conocybe cyanopus

Ce champignon hallucinogène pousse dans les prairies et les pâturages recouverts d’herbe. Il appartient Ă  l’ordre des Agaricales et Ă  la famille des Bolbitiaceae. Son chapeau est conique, ses lames sont adnĂ©es et Ă©troites, et sa surface est fine et marron. Il contient une quantitĂ© de psilocybine entre 0,5 et 1, ce qui peut le rendre facilement confondu avec d’autres espèces vĂ©nĂ©neuses.

variétés de champignons qui poussent sur la pelouse

Psilocybe cyanescens

DiffĂ©renciĂ© du Psilocybe azurescens par son chapeau en forme d’ombelle et de cĂ´ne, ainsi que par sa taille plus importante, ce champignon prĂ©sente un chapeau hygrophane de couleur châtaigne qui s’Ă©claircit en cas d’humiditĂ© Ă©levĂ©e. On le trouve aussi bien dans l’herbe que sur les copeaux de bois, principalement dans les rĂ©gions proches du nord-ouest de l’ocĂ©an Pacifique. On l’a Ă©galement observĂ© en Europe et en Australie. Il fructifie en automne en groupes denses.

psilocybe cyanescens

Psilocybe baeocystis

Appartenant Ă  la famille des Strophariaceae, ce champignon Psilocybe se caractĂ©rise par un goĂ»t farineux et un chapeau convexe. Ses lames sont adnĂ©es et ses spores sont pourpres et brunes. Bien qu’il pousse habituellement sur les Ă©corces et les copeaux de bois, on le trouve aussi couramment dans les jardins bien fertilisĂ©s, Ă  proximitĂ© de plantes comme les azalĂ©es.

Psilocybe baeocystis

Psilocybe semilanceata

Également connu sous le nom de « monguis » ou « champignon de Saint-Jean« , ce champignon appartient au genre Psilocybe et est l’une des espèces fongiques magiques les plus reconnues. Mesurant entre 2 et 5 cm, il prĂ©sente un chapeau brun en forme de cloche avec des nuances de violet et de bleu dues Ă  la psilocine. On le trouve gĂ©nĂ©ralement dans des zones humides Ă  des altitudes supĂ©rieures Ă  600 m en Europe, en AmĂ©rique du Nord, ainsi qu’en moindre mesure en AmĂ©rique du Sud et en Asie.

psilocybe semilanceata

Panaeolina foenisecii

Également appelĂ© « champignon tondeuse », ce champignon partage son habitat avec d’autres champignons hallucinogènes comme Panaeolus cinctulus et Panaeolus olivaceus. Il se distingue par ses spores noires. Certains experts le considèrent comme psychoactif, tandis que d’autres scientifiques soutiennent qu’il ne contient pas d’alcaloĂŻdes de ce type.

Panaeolina foenisecii

Senderuela (Marasmius oreades)

Scientifiquement nommĂ© Marasmius oreades, il est considĂ©rĂ© comme l’un des champignons basidiomycètes les plus communs en Espagne et est souvent associĂ© au terme populaire « bouton de guĂŞtres« . Il pousse au printemps et en automne, fructifiant principalement en juin après de fortes pluies. Son chapeau en forme de cloche est de couleur crème, et sa tige mesure de 3 Ă  6 cm de long. Il peut ĂŞtre facilement confondu avec des champignons vĂ©nĂ©neux du genre Clitocybe, Lepiota et Inocybe

senderuela

Agaric champĂŞtre (Agaricus campestris)

Ce champignon, scientifiquement appelĂ© Agaricus campestris et surnommĂ© « rosĂ© des prĂ©s », se distingue par son chapeau mesurant entre 3 et 10 cm, sa surface squameuse et son pied Ă©pais et fibreux de 3 Ă  7 cm, ainsi que par ses spores brunes foncĂ©es. C’est l’une des espèces sauvages les plus utilisĂ©es en cuisine, que ce soit en tant que garniture crue ou cuite.

Agaric champĂŞtre (Agaricus campestris)

Panaeolus subbalteatus

Le « champignon des prĂ©s » ressemble beaucoup Ă  son proche parent Panaeolus foenisecii. Il fructifie gĂ©nĂ©ralement au printemps dans les rĂ©gions tempĂ©rĂ©es d’Europe et d’AmĂ©rique du Nord. Son chapeau mesure de 2 Ă  6 cm de diamètre et est de couleur brun-beige, tandis que sa tige mesure de 5 Ă  10 cm de diamètre, a un aspect effilĂ© et une couleur brun-rouge.

panaeolus subbalteatus

Coprin chevelu (Coprinus comatus)

Ce champignon comestible, également appelé Coprinus comatus, possède de nombreux noms régionaux. Il se distingue par sa grande teneur en eau, ce qui lui permet de pousser rapidement et de présenter une consistance délicate. Il est connu pour ses effets médicinaux et ses propriétés antitumorales, notamment dans le cas du cancer du sein.

barbuda

Il existe une grande variĂ©tĂ© de champignons qui poussent sur la pelouse, qu’ils soient comestibles, hallucinogènes ou toxiques. Il est donc crucial de pouvoir distinguer les champignons comestibles et d’en comprendre les effets. Cette compĂ©tence est essentielle pour toute personne intĂ©ressĂ©e par la mycologie, car de nombreuses espèces se ressemblent. Dans cet esprit, bien que les mythiques forĂŞts d’AmĂ©rique du Nord et du Sud soient renommĂ©es, la pĂ©ninsule ibĂ©rique est Ă©galement un lieu prolifique en Europe pour l’observation de nombreuses espèces de champignons poussant dans les prairies, les pâturages et les zones verdoyantes.

Ă€ propos de Sandra Rufo Clara

Sandra Rufo Clara s'est initiée à la cueillette des champignons comestibles dès l'âge précoce de trois ans. Depuis sa naissance, elle a bénéficié d'un enseignement attentif quant aux soins essentiels à prodiguer à ces végétaux. À dix-sept ans, elle a entrepris des recherches approfondies et s'est lancée dans des expérimentations afin d'explorer d'autres variétés de champignons. Dotée d'une expertise acquise sur plus de 20, elle jouit d'une reconnaissance en tant qu'experte, possédant une connaissance approfondie de la grande majorité des champignons ainsi que des truffes hallucinogènes qui prolifèrent à travers le globe. À ce jour, elle se consacre pleinement à ce domaine d'activité, l'une de ses passions étant de partager son savoir en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *